DSI : faut-il absolument l’externaliser ?

Sommaires

Dans le paysage évolutif de la gestion des systèmes informatiques, la décision d’externaliser la Direction des Systèmes d’Information (DSI) peut être une étape stratégique pour une entreprise. Elle soulève la question de l’optimisation des ressources et de la capacité à s’adapter aux changements technologiques rapides.

L’externalisation de la DSI offre potentiellement une maîtrise des coûts et un accès à une expertise et à des technologies à jour sans les contraintes liées à la gestion en interne.

Elle permet aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier tout en confiant la gestion de leur système informatique à des prestataires spécialisés.

Cependant, externaliser ne signifie pas forcément abandonner le contrôle ni la qualité.

Le rôle du DSI dans un modèle externalisé évolue mais reste central : il implique d’orchestrer les relations avec les prestataires et de s’assurer que les services fournis sont alignés avec les stratégies et objectifs de l’entreprise.

Il est donc nécessaire de peser soigneusement les avantages et les inconvénients, de tenir compte des besoins spécifiques de l’entreprise et d’établir des critères de décision clairs.

Les entreprises doivent aborder l’externalisation avec une stratégie réfléchie, y compris une évaluation approfondie des risques, un plan de gouvernance et une communication efficace.

À lire sur le même sujet : Faire appel à un prestataire d’infogérance pour PME

Les points clés

  • L’externalisation de la DSI peut permettre une meilleure maîtrise des coûts et l’accès à une expertise plus spécialisée.
  • Il est essentiel que le DSI conserve un rôle de supervision pour assurer l’alignement des services externalisés avec les objectifs de l’entreprise.
  • Une stratégie d’externalisation réussie nécessite une analyse détaillée des besoins, des risques potentiels et une gouvernance solide.

Avantages de l’externalisation de la DSI

L’externalisation de la Direction des Systèmes d’Information (DSI) présente des avantages significatifs pour les entreprises cherchant une gestion IT maîtrisée et performante.

Ces avantages s’orientent vers l’optimisation des coûts, l’accès à des expertises spécialisées et une amélioration notable de la sécurité informatique.

Concentration sur le cœur de métier

En optant pour l’externalisation de leur DSI, les entreprises peuvent se focaliser sur leur cœur de métier et la création de valeur.

Cela permet à la direction de déléguer les responsabilités informatiques à des spécialistes externes et de consacrer davantage de ressources à leurs activités principales.

Accès aux compétences spécialisées

L’externalisation offre un accès à des compétences et spécialistes hautement qualifiés, sans engager de coûteux processus de recrutement.

Les prestataires externes apportent leur expertise dans des domaines IT spécifiques tels que le cloud computing, la sécurité des données ou encore le développement d’applications.

Optimisation des coûts

L’externalisation permet une gestion plus efficace du budget informatique.

Les entreprises bénéficient d’une réduction des coûts significative car elles évitent les dépenses associées à la maintenance de systèmes internes, aux mises à jour, et aux formations continues souvent nécessaires à une DSI interne. La structure de coûts devient plus variable et prévisible.

Flexibilité et évolutivité

Les prestataires externes de DSI garantissent une grande flexibilité et évolutivité des services informatiques.

Ils offrent des solutions qui s’adaptent à l’évolution et à la croissance de l’entreprise, en proposant des stratégies IT capables de s’ajuster aux changements du marché et aux nouvelles demandes.

Amélioration de la sécurité informatique

Les enjeux de sécurité informatique sont primordiaux.

L’externalisation de la DSI renforce la sécurité grâce à des experts qui mettent en œuvre des pratiques avancées de protection des données et threat intelligence.

Ces mesures préventives et réactives diminuent les risques liés aux cyberattaques et aux fuites d’informations.

Faire appel à une entreprise d’infogérance informatique

Inconvénients de l’externalisation de la DSI

L’externalisation de la Direction des Systèmes d’Information (DSI) vient avec son lot de défis, dont la perte de la gouvernance interne et des considérations liées à la confidentialité des données.

Cette démarche peut induire une transformation de la gestion courante et orienter différemment la conduite du changement.

Perte de contrôle interne

Une externalisation de la DSI peut mener à une perte de maîtrise sur les processus informatiques.

La gouvernance devient plus complexe car elle doit s’adapter à la présence d’un partenaire extérieur, ce qui risque de diluer la capacité à piloter agilement les opérations informatiques, essentielles à la stratégie de l’entreprise.

Dépendance vis-à-vis du prestataire

La dépendance envers le prestataire externe peut devenir problématique, surtout en termes de flexibilité et de réactivité face aux changements.

Un partenariat peut introduire des risques contractuels, où l’entreprise devient moins autonome et doit respecter les clauses et charges fixées par le contrat de service.

Risques liés à la confidentialité des données

La gestion de la confidentialité des données est cruciale.

En confiant les données de l’entreprise à un fournisseur externe, on s’expose à des risques de sécurité et de non-conformité aux réglementations en vigueur, rendant la protection et le contrôle des données sensibles plus complexes.

Difficultés dans la gestion des changements

L’externalisation peut compliquer la conduite du changement au sein de l’entreprise.

Les efforts de transformation et d’adaptation doivent désormais être coordonnés avec un tiers, ce qui peut alourdir la charge de travail et rallonger les délais nécessaire pour la mise en œuvre des changements stratégiques au niveau du système d’information.

Critères de décision pour l’externalisation

La décision d’externaliser la Direction des Systèmes d’Information (DSI) se fonde sur des critères précis, destinés à assurer l’alignement des besoins de l’entreprise avec les capacités de la prestation externe.

Elle doit s’inscrire dans une démarche stratégique afin de servir au mieux les objectifs de l’entreprise.

Évaluation des besoins et des ressources existantes

Les entreprises doivent commencer par un inventaire détaillé de leurs besoins actuels et futurs, ainsi qu’une évaluation des ressources en interne.

La taille de l’entreprise et la complexité de ses opérations jouent un rôle clé dans cette analyse.

Il s’agit de déterminer si la fonction de DSI actuelle rencontre les exigences en termes de gestion stratégique et de qualité de service ou si des lacunes justifient l’externalisation.

  • Besoins en termes de compétences et de technologie
  • Ressources humaines et matérielles disponibles
  • Lacunes actuelles en termes de savoir-faire ou de capacités

Analyse stratégique et objectifs d’entreprise

Les entreprises doivent aligner la décision d’externaliser avec leur stratégie globale et les objectifs à long terme.

L’externalisation doit servir de levier pour atteindre une efficacité accrue ou pour accéder à une expertise spécialisée.

Cette étape implique souvent une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) pour évaluer si l’externalisation correspond à une démarche stratégique bénéfique.

  • Alignement de l’externalisation avec la stratégie globale
  • Contribution de l’externalisation aux objectifs à long terme

Évaluation du partenariat avec le prestataire

Le choix du prestataire est un critère décisif.

Les entreprises doivent évaluer la qualité des prestations proposées, la réputation du prestataire, et la stabilité du partenariat potentiel.

Il est primordial de s’assurer que le prestataire est capable de répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise et de fournir un niveau de service qui s’intègre sans heurts à l’organisation existante.

  • Critères de qualité des prestations et réputation du prestataire
  • Capacité du prestataire à répondre spécifiquement aux besoins de l’entreprise
  • Stabilité et durabilité du partenariat

Stratégies pour une externalisation réussie

L’externalisation de la DSI doit être menée avec une stratégie clairement définie, intégrant une planification détaillée, une gestion rigoureuse de la relation prestataire et une gouvernance TI solide pour assurer une transition fluide et une qualité de service informatique maintenue.

Planification rigoureuse de la transition

Pour une externalisation réussie de la DSI, il est crucial de mettre en oeuvre une planification rigoureuse.

La transformation débute par l’élaboration d’un projet détaillé, englobant les directives claires et une feuille de route précise.

Les étapes critiques à intégrer dans le plan comprennent l’analyse des besoins actuels et futurs, la définition des attentes en termes de qualité de service, et l’établissement de plans de contingence pour les risques potentiels.

Gestion et suivi de la relation avec le prestataire

Une gestion efficace passe par le suivi continu du prestataire choisi.

Cela implique de mettre en place des indicateurs de performance clairs, de vérifier le respect des niveaux de services (SLAs) et de maintenir une communication transparente.

Cette interaction doit être encadrée par des accords contractuels qui détaillent la nature des services informatiques fournis, ainsi que les critères de qualité attendus.

Mise en place d’une gouvernance TI efficace

La gouvernance joue un rôle pivot dans la gestion de l’externalisation de la DSI.

Elle doit veiller à aligner les services informatiques externalisés avec les objectifs stratégiques de l’entreprise.

Cela nécessite une structure claire pour la prise de décision, la surveillance des projets et la gestion des transformations en cours.

La gouvernance doit aussi assurer que le prestataire s’adapte aux besoins évolutifs de l’entreprise et respecte les directives et normes établies.

Quelques statistiques

Le domaine de la science des données connaît une croissance exponentielle.

Selon les prévisions, la demande pour les professionnels de la science des données va augmenter pour atteindre 11,5 millions d’ici 2026.

Les organisations cherchent donc activement des spécialistes certifiés et compétents pour occuper des postes clés, qui incluent l’exploration de données, la modélisation, les tests de modèles et le déploiement de modèles.

Ces experts font usage de différents outils de science des données, notamment Rapidminer, Apache Hadoop, DataRobot, Matlab, Knime, et Tableau.

Ces outils sont essentiels pour accomplir des tâches complexes comme l’analyse de données et la visualisation de données.

Les tendances dans le secteur suggèrent plusieurs applications de la science des données qui prendront de l’ampleur en 2024.

Les emplois liés à la science des données qui offriront le plus d’opportunités de carrière sont également identifiés par les tendances actuelles.

Pour ceux qui envisagent une carrière dans ce domaine, se familiariser avec les différents types de données utilisées et les outils de science des données populaires est primordial.

Pour ceux qui souhaitent s’informer davantage et planifier leur carrière en science des données, l’infographie des Top Data Science Trends 2024 révèle des faits et chiffres pertinents qui pourraient façonner l’avenir de ce domaine.

Le rôle du DSI dans un modèle externalisé

Dans un modèle d’externalisation, la Direction des Systèmes d’Information (DSI) revêt une importance stratégique accrue.

Elle ne se contente plus de gérer l’informatique interne mais supervise et pilote les ressources informatiques de manière globale, y compris les services fournis par des prestataires externes.

Supervision et pilotage stratégique

La DSI est responsable de la surveillance continue des prestations fournies par des tiers pour assurer qu’elles correspondent aux objectifs stratégiques de l’entreprise.

Elle doit piloter les partenariats, évaluer la performance des fournisseurs et toujours s’assurer que les services externalisés restent alignés avec la vision et les besoins de l’entreprise.

Il s’agit d’une gestion stratégique qui comprend la mise en place de mécanismes de gouvernance et de contrôle des coûts pour optimiser l’efficacité opérationnelle et financière.

  • Pilotage des niveaux de service (SLA)
  • Évaluation continuelle de la qualité et de la performance
  • Assurance de la conformité aux régulations et aux standards de sécurité

Gestion de l’innovation et de la transformation numérique

Dans un cadre externalisé, le DSI doit également gérer la fonction d’innovation et la transformation digitale.

Cela implique une veille technologique pro-active pour identifier les nouveautés susceptibles d’avantager l’entreprise.

La DSI orchestre l’intégration de ces technologies de pointe via des partenaires externes, tout en facilitant l’adoption par les utilisateurs internes.

Elle joue un rôle clé dans la transformation numérique par le déploiement de solutions innovantes qui positionnent l’entreprise sur la voie du succès futur.

  • Supervision des projets d’intégration des nouvelles technologies
  • Management de l’adoption des solutions numériques au sein de l’entreprise
  • Soutien de la transformation digitale par des pratiques innovantes et agiles

La DSI externalisée agit ainsi comme un pont entre la stratégie d’entreprise et les prestataires de services informatiques, assurant que chaque action et décision soutienne les objectifs à long terme de l’organisation.

Cas pratiques d’externalisation de la DSI

L’externalisation de la Direction des Systèmes d’Information (DSI) s’adapte aux besoins spécifiques de chaque entreprise, qu’il s’agisse de PME, d’ETI ou de grandes entreprises. Deux exemples concrets illustrent comment l’externalisation peut s’intégrer dans une stratégie globale.

DSI à temps partagé pour les PME et ETI

Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) ainsi que les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) profitent souvent de l’externalisation à temps partagé de la DSI pour accéder à des compétences de pointe sans subir les coûts associés à un poste à plein temps.

  • Situation : manque de ressources internes pour gérer l’infrastructure IT.
  • Exemple : une PME dans le secteur de la distribution décide de recourir à une DSI à temps partagé pour optimiser son infrastructure technologique et sécuriser ses données.
  • Stratégie : la DSI externalisée joue un rôle de conseil stratégique et opérationnel, adaptant les technologies au service des objectifs de l’entreprise.

Externalisation totale pour les grandes entreprises

Dans le cas des grandes entreprises, elles peuvent opter pour une externalisation totale de leur DSI afin de se concentrer sur leur cœur de métier.

  • Situation : besoin d’une transformation numérique complexe et de gestion de projet d’envergure.
  • Exemple : une multinationale pharmaceutique choisit l’externalisation totale de sa DSI pour améliorer l’efficacité de ses opérations globales.
  • Stratégie : l’entreprise confie la totalité de sa gestion informatique à un prestataire pour bénéficier d’une expertise approfondie et d’une infrastructure technologique performante, alignée sur la stratégie globale de l’entreprise.

Glossaire des termes techniques

Externalisation (Outsourcing)
Définition : transfert de certaines activités d’une entreprise à un prestataire externe.

Fournisseur de services d’application (ASP)
Explication : entreprise fournissant des logiciels ou des services informatiques via Internet.

Nearshore
Définition : externalisation de services dans des pays proches, souvent pour des raisons de proximité culturelle et géographique.

Réseau étendu (WAN)
Explication : réseau de télécommunication qui permet de relier entre eux des ordinateurs situés dans des zones géographiques étendues.

Calcul en grille (Grid computing)
Définition : utilisation de plusieurs ordinateurs en réseau, souvent disséminés, pour travailler sur des tâches communes.

Partage des gains (Gain-sharing)
Explication : modèle de rémunération basé sur le partage des bénéfices économiques obtenus grâce à l’amélioration de la performance.

Digitalisation
Définition : intégration de la technologie numérique dans tous les domaines d’une entreprise.

FAQ

Quels sont les avantages de l’externalisation du système d’information pour une entreprise ?

L’externalisation du système d’information offre des avantages tels que la réduction des coûts opérationnels et l’accès à une expertise spécialisée sans la nécessité d’embaucher un personnel informatique interne complet.

Comment l’externalisation des services informatiques peut-elle impacter la sécurité des données ?

Bien que l’externalisation puisse offrir des technologies de sécurité avancées, elle nécessite une évaluation méticuleuse des protocoles de sécurité du prestataire pour s’assurer que la confidentialité et l’intégrité des données de l’entreprise sont préservées.

Dans quelles circonstances une entreprise devrait-elle éviter d’externaliser son système d’information ?

Une entreprise devrait éviter l’externalisation si elle opère dans un secteur hautement réglementé où la gestion directe des données est cruciale ou si le partenaire externe ne peut pas garantir une adéquation avec les exigences spécifiques de l’entreprise.

Quel est le rôle de la formation des employés dans le processus d’externalisation du système d’information ?

Une entreprise devrait éviter l’externalisation si elle opère dans un secteur hautement réglementé où la gestion directe des données est cruciale ou si le partenaire externe ne peut pas garantir une adéquation avec les exigences spécifiques de l’entreprise.

Quelles sont les meilleures pratiques pour une entreprise qui choisit d’externaliser son système d’information ?

Les meilleures pratiques incluent la définition d’objectifs clairs, le choix d’un prestataire ayant une solide réputation, la mise en place de contrats détaillés avec des niveaux de service convenus et une surveillance continue des performances.

Comment une entreprise peut-elle mesurer le succès de l’externalisation de son système d’information ?

Une entreprise peut mesurer le succès de l’externalisation grâce à des indicateurs clés de performance.
Ces indicateurs incluent la qualité du service, l’atteinte des objectifs économiques, l’amélioration des capacités technologiques et la satisfaction des utilisateurs finaux.

Pour aller plus loin
Demander un devis gratuit

Remplissez le formulaire de demande de devis, nos équipes vous répondront dans les meilleurs délais.​

Maintenance-informatique-préventive-qu-est-ce-que-c-est
Informatique
Maintenance informatique préventive : qu’est-ce que c’est ?

La maintenance informatique préventive est une stratégie cruciale pour les entreprises qui reposent fortement sur l’informatique pour leurs opérations quotidiennes. Elle consiste en une série

En savoir plus »
Maintenance-informatique-évolutive-qu-est-ce-que-c-est
Informatique
Maintenance informatique évolutive : qu’est-ce que c’est ?

La maintenance informatique évolutive est une pratique essentielle pour les entreprises soucieuses de pérenniser et d’optimiser leurs systèmes d’information. Elle consiste à mettre régulièrement à

En savoir plus »
Maintenance-informatique-curative-qu-est-ce-que-c-est
Informatique
Maintenance informatique curative : qu’est-ce que c’est ?

La maintenance informatique curative se réfère aux actions menées pour réparer et restaurer le bon fonctionnement d’un système informatique après une défaillance ou une panne.

En savoir plus »
Le-déroulé-d-un-audit-de-d-infrastructure-informatique
Informatique
Le déroulé d’un audit d’infrastructure informatique

Un audit d’infrastructure informatique représente une évaluation systématique et détaillée des systèmes informatiques d’une entreprise. Cette procédure méthodique permet d’examiner si l’infrastructure en place est

En savoir plus »
Demander un devis gratuit

Nos équipes vous répondront dans les meilleurs délais.​