logo ami cybersecurite

Déjouer une attaque DNS : Stratégies essentielles de prévention et de réponse

Sommaires

En 2023, 90% des entreprises ont été ciblées par des attaques DNS, soulignant un risque de cybersécurité omniprésent. Cet article fournit une compréhension claire des attaques DNS, des stratégies pour les prévenir et des réponses efficaces face à ces dangereuses intrusions qui peuvent coûter cher en termes de finances et de réputation.

À lire également : les différentes catégories de cyberattaques

Les points clés

  • Les attaques DNS sont de plus en plus courantes et ont impacté 90% des organisations en 2023, causant des perturbations significatives et nécessitant des mesures de sécurité robustes.
  • Les différentes formes d’attaques DNS, telles que le DNS Spoofing, l’empoisonnement du cache DNS et les attaques DDoS, engendrent des enjeux de sécurité importants, y compris le vol de données et la redirection des utilisateurs vers des sites frauduleux.
  • La défense proactive contre les attaques DNS requiert une stratégie complète intégrant la redondance, le contrôle d’accès, la surveillance des menaces, l’intégrité des données via DNSSEC, et l’implémentation de mesures préventives avancées comme l’utilisation de l’intelligence artificielle et le modèle Zero Trust.

La menace persistante des attaques DNS

Aujourd’hui, les attaques DNS sont devenues une menace courante pour les entreprises de toutes tailles. Selon le rapport mondial sur les menaces DNS d’IDC de 2021, 87% des organisations ont subi une attaque DNS. En 2023, ce chiffre a augmenté, avec 90% des organisations touchées en moyenne 7,5 fois par an. Ces attaques persistent et causent des perturbations majeures, ce qui souligne l’importance de la mise en place de mesures de sécurité robustes.

De plus, les changements dans les habitudes de navigation Internet dus à la pandémie de Covid-19 et la découverte de nouvelles vulnérabilités DNS ont été identifiés comme des facteurs contributifs significatifs à l’augmentation des attaques DNS. En fait, 44% des organisations ont classé les attaques basées sur le DNS parmi leurs principaux défis de sécurité en 2021, comme l’a rapporté le New York Times. Ces statistiques illustrent clairement la gravité perçue de ces menaces.

Comprendre ce qu’est une attaque DNS

Le Domain Name System (DNS) joue un rôle essentiel dans l’infrastructure Internet pour les internautes. Il convertit les noms de domaine lisibles en adresses IP que les ordinateurs utilisent pour communiquer entre eux, notamment pour accéder aux sites web. Cependant, en l’absence de mesures de protection adéquates, le DNS est vulnérable aux attaques. Les cybercriminels peuvent exploiter ces faiblesses pour introduire des requêtes malveillantes ou des données compromises dans la chaîne de connexion.

Dans cet article, nous allons aborder la question “qu’est ce qu’une attaque” en examinant les attaques DNS, qui peuvent prendre différentes formes, comme un attaquant pourrait utiliser :

  • le DNS Spoofing
  • le Poisoning
  • les attaques par amplification
  • les attaques DDoS

Chacune ayant ses propres techniques et objectifs spécifiques. Les conséquences d’une attaque DNS peuvent varier, allant de la compromission de la connectivité réseau et de l’arrêt de serveurs au vol de données et à la redirection d’utilisateurs vers des sites frauduleux.

DNS Spoofing : Déviation malveillante

Parmi les différentes formes d’attaques DNS, le DNS Spoofing est l’une des plus courantes. Cette attaque se caractérise par le fait de rediriger les requêtes DNS vers des sites malveillants, ce qui n’est pas autorisé. Cela peut causer des problèmes de sécurité importants. Les attaquants peuvent :

  • Accéder au trafic du routeur
  • Modifier les enregistrements d’un serveur DNS autoritaire
  • Exploiter les faiblesses du système de mise en cache pour mener à bien un DNS Spoofing.

Les conséquences du DNS Spoofing peuvent être désastreuses pour les utilisateurs. Par exemple, cela peut conduire à l’installation secrète de vers ou de virus, donnant aux attaquants un accès continu à leurs appareils et à leurs données.

Pour prévenir le DNS Spoofing, il est recommandé de configurer les pare-feu pour bloquer tout trafic DNS sortant à l’exception de celui vers des résolveurs DNS autorisés et listés.

L’empoisonnement du cache DNS : Une fausse route pour les données

L’attaque de dns cache poisoning est une autre forme d’attaque DNS. Il s’agit d’une attaque où des données corrompues sont insérées dans le cache DNS, redirigeant ainsi les utilisateurs vers des sites malveillants au lieu des sites légitimes. Cette technique ne coupe pas l’accès au vrai site mais redirige les utilisateurs vers un site frauduleux, augmentant ainsi le risque d’exposition à des logiciels malveillants et au vol de données.

L’une des faiblesses du DNS qui rend possible l’empoisonnement du cache est que les résolveurs DNS ne vérifient pas l’authenticité des données stockées. Cela permet aux informations erronées de persister jusqu’à expiration de la TTL. Pour se prémunir contre ce type d’attaque, l’adoption de DNSSEC (DNS Security Extensions) peut offrir une couche supplémentaire de sécurité en améliorant l’authentification des données DNS.

Les conséquences économiques d’une attaque DNS

Outre l’impact technique, les attaques DNS peuvent avoir de graves conséquences économiques pour les organisations. Voici quelques chiffres à prendre en compte :

  • Le coût moyen d’une attaque DNS en 2020 s’élevait à plus de 900 000 dollars.
  • En 2023, le coût moyen par attaque est estimé à 1,1 million de dollars.
  • Les institutions financières sont particulièrement ciblées et ont subi en moyenne 8,3 attaques DNS au cours d’une période de 12 mois pendant la pandémie.
  • La moyenne mondiale d’attaques DNS par an pour les organisations est de 7,5.

Ces chiffres montrent l’importance de prendre des mesures de sécurité pour protéger les systèmes DNS des attaques.

En plus des coûts directs liés à l’interruption des services et au vol de données, les attaques DNS, y compris les déni de service, peuvent également entraîner des problèmes de réputation, de réglementation et une perte de clientèle, accentuant l’impact économique sur les entreprises.

L’utilisation stratégique du DNS pour une défense proactive

Face à l’augmentation constante des attaques DNS, il est impératif d’adopter une approche proactive pour la défense. Les solutions de sécurité DNS, essentielles pour la cybersécurité, doivent être implémentées soigneusement pour ne pas affecter les requêtes DNS légitimes. De plus, le renforcement des serveurs DNS et la maintenance régulière sont cruciaux pour la résilience contre diverses attaques DNS, et un contrôle d’accès strict empêche les modifications malveillantes.

En outre, l’adoption de DNSSEC peut protéger contre des attaques comme l’empoisonnement du cache et le tunneling DNS en nécessitant une validation à chaque étape de résolution des requêtes. Une stratégie DNS complète intègre donc:

  • la redondance
  • le contrôle d’accès
  • la surveillance des menaces
  • l’intégrité des données via DNSSEC

Cela permet d’assurer une fiabilité et une sécurité accrues des services de noms de domaine.

Techniques avancées pour détecter et contrer les attaques DNS

L’évolution de la cybersécurité a conduit à l’émergence de techniques avancées pour détecter et contrer les attaques DNS. L’intégration de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique (ML) aux solutions de détection et de réponse DNS, comme Heimdal® DNS Security, permet de transformer les données DNS en informations exploitables pour une détection plus rapide des menaces et une réponse proactive aux incidents.

En outre, des techniques avancées de surveillance DNS incluent l’usage de DNS Guardian pour analyser les comportements dans les séquences d’échange de requêtes DNS, ainsi que l’inspection de la charge utile et des anomalies du trafic DNS pour identifier les activités suspectes. Ces solutions avancées, comme la détection en temps réel des anomalies et les journaux d’audit DNS, aident à réduire la fatigue des alertes en consolidant les alertes de sécurité et en facilitant la priorisation et l’atténuation efficace des menaces.

Amélioration de la détection des ransomwares

Dans le domaine de la détection des ransomwares, les solutions de sécurité DNS jouent un rôle crucial. Par exemple, DNS Guardian peut:

  • diminuer les faux positifs en ciblant uniquement les adresses IP sources d’attaques
  • affiner les requêtes DNS récursives
  • améliorer ainsi la capacité de détection des ransomwares.

Par ailleurs, l’analyse contextuelle du trafic DNS par DNS Guardian, qui compare le comportement actuel avec une base de données de trafic bénin prévu, aide à identifier les activités malveillantes liées aux ransomwares avant l’achèvement des transactions DNS. Ces techniques avancées permettent de détecter plus efficacement les ransomwares et de protéger l’infrastructure informatique contre ces menaces.

Optimisation de l’efficacité du SOC

L’optimisation de l’efficacité du Centre d’Opérations de Sécurité (SOC) est une autre application importante des techniques avancées de détection et de lutte contre les attaques DNS. L’intelligence artificielle (IA) et l’analyse du trafic DNS conscient du contexte peuvent contribuer de manière significative à la détection et à la réponse aux cyberattaques, permettant une focalisation sur les incidents critiques.

De plus, les solutions automatisées et intégrées fournissent des insights basés sur l’IA et renforcent la synergie entre les différents outils de sécurité, optimisant ainsi l’investissement dans la sécurité. Ces techniques avancées peuvent améliorer la performance globale de la sécurité réseau et augmenter l’efficacité des opérations au sein du SOC.

Stratégies de mise en œuvre du Zero Trust via le DNS

En matière de cybersécurité, le modèle Zero Trust est de plus en plus adopté. Dans ce contexte, le DNS peut jouer un rôle stratégique. Adopter le modèle Zero Trust pour le DNS nécessite une vérification continue de la fiabilité de tous les éléments connectés. En effet, le DNS est un vecteur stratégique permettant d’avancer dans les stratégies de mise en œuvre du Zero Trust.

Parmi les stratégies de mise en œuvre du Zero Trust via le DNS, on peut citer l’utilisation de DNS Client Query Filtering pour offrir un contrôle granulaire et un contrôle des accès aux applications, renforçant le contrôle d’accès au niveau DNS. De plus, l’adoption de solutions comme Cloudflare Access peut renforcer la sécurité autour du modèle Zero Trust en permettant l’accès à des applications internes sans VPN.

Mesures préventives contre les attaques par amplification DNS

Face à la menace des attaques par amplification DNS, il est crucial de mettre en place des mesures préventives efficaces. L’utilisation de DNSSEC, le déploiement d’un pare-feu DNS, et l’implémentation de protocoles chiffrés tels que DNS sur HTTPS (DoH) ou DNS sur TLS (DoT) sont des stratégies importantes pour se protéger contre ce type d’attaques.

En outre, il est recommandé de mettre en place les mesures suivantes pour prévenir la fraude et les abus :

  • Vérification de l’adresse IP source pour détecter et bloquer les paquets malformés ou falsifiés
  • Suppression des requêtes DNS malformées
  • Limitation des requêtes par demande
  • Authentification des demandeurs

Ces mesures spécifiques sont essentielles pour prévenir la fraude et les abus.

Protéger votre entreprise contre les attaques DDoS

Les attaques DDoS sont une autre forme de menace majeure pour les entreprises. Pour se prémunir contre ces attaques, il est essentiel de mettre en place des systèmes Anti-DDoS qui garantissent la disponibilité du service aux utilisateurs légitimes tout en maintenant une opérabilité de l’infrastructure informatique.

En outre, l’adoption de pare-feu de nouvelle génération permet d’inspecter et de bloquer le trafic DNS malformé utilisé dans les attaques DDoS. Il est également recommandé de prévoir des spécifications de capacité supérieures au trafic attendu et de se servir des répartiteurs de charge pour résister aux attaques DDoS.

La gestion des risques liés au DNS dans les sociétés modernes

La gestion des risques liés aux attaques DNS est un enjeu majeur pour les sociétés modernes. Les attaques DNS peuvent compromettre la réputation d’une entreprise, avec 23% des entreprises signalant des impacts négatifs sur leur renommée suite à une attaque. De plus, dans le secteur financier, il faut environ 6,1 heures pour atténuer une attaque DNS, période durant laquelle les services clients sont interrompus et les communications affectées.

L’exploitation de renseignements DNS adaptés peut aider les organisations à diminuer les risques associés aux attaques DNS. Selon la Cybersecurity Directorate de la NSA, cela peut réduire les risques associés aux commandes et contrôles (C2) et aux malwares de 92%. Ainsi, la gestion des risques liés au DNS nécessite une approche proactive et la mise en place de stratégies de cybersécurité efficaces.

Le mot de la fin sur les attaques DNS

Dans ce contexte de menace croissante, il est essentiel de comprendre et de se prémunir contre les attaques DNS. Que ce soit par le biais de stratégies de défense proactive, de l’adoption du modèle Zero Trust, de l’utilisation de solutions de sécurité DNS avancées ou de la mise en place de mesures préventives contre les attaques par amplification DNS, il existe de nombreuses façons de renforcer la sécurité de votre infrastructure DNS. En adoptant ces mesures, nous pouvons travailler ensemble pour créer un Internet plus sûr pour tous.

FAQ

Quel est le protocole qui permet de se protéger contre des attaques visant les DNS ?

Le protocole qui permet de se protéger contre des attaques visant les DNS est le DNSSEC (Extensions de sécurité du système de noms de domaine). Il s’agit d’une extension du protocole qui permet l’authentification des réponses et la prévention des attaques sur le DNS.

Quel est la signification de DNS ?

Le DNS (Système de Noms de Domaine) est le système qui convertit une adresse IP en un nom de domaine lisible par l’homme, tel que www.google.com.

Quels sont les deux types d’attaques utilisés sur les résolveurs ouverts DNS ?

Les deux types d’attaques utilisés sur les résolveurs ouverts DNS sont l’empoisonnement des résolveurs DNS et le déni de service (DoS).

Pour aller plus loin
Protégez votre votre entreprise

Sécurisez maintenant votre entreprise des intrusions informatiques et travaillez l’esprit tranquille.

Définition-SASE-Secure-Access-Service-Edge
Cybersecurité
Qu’est-ce que SASE (Secure Access Service Edge) ?

SASE, ou Secure Access Service Edge, est un modèle d’architecture de réseau innovant conçu pour répondre aux exigences de connectivité et de sécurité des entreprises

En savoir plus »
Définition-attaque-XSS
Cybersecurité
Qu’est-ce qu’une attaque XSS ?

Une attaque XSS, abréviation de Cross-Site Scripting, est un vecteur d’attaque courant dans lequel des acteurs malveillants injectent du code malicieux, généralement sous la forme

En savoir plus »
Attaques-par-drive-by-download
Cybersecurité
Qu’est-ce qu’une attaque par drive-by download ?

Les attaques par “drive-by download” représentent une menace significative pour la sécurité des utilisateurs sur internet. Elles se déroulent lorsqu’un utilisateur visite un site web

En savoir plus »
définition-une-attaque-de-whaling
Cybersecurité
Qu’est-ce qu’une attaque par whaling ?

Les attaques de whaling sont une forme de cybersécurité menaçante et ciblée qui vise les hauts dirigeants d’entreprise. Ce type d’attaque est réalisé en usurpant

En savoir plus »
Nous protégeons leurs infrastructures
5/5
Un besoin en cybersécurité ?

N’hésitez pas à nous contacter. Nos équipes vous répondront dans les meilleurs délais.​